TOUT SAVOIR SUR LA QUALITÉ DE LA SPIRULINE BIO





Star des microalgues, la spiruline est une algue bleue apparue sur Terre il y a plus de 3.5 milliards d’années. Sa richesse nutritive et ses bienfaits sont reconnus. L’ONU a même déclaré la spiruline comme aliment du futur permettant de lutter contre la malnutrition. On a remarqué que la vente de spiruline sur internet a explosé, ce qui a rendu l’identification d’une bonne spiruline plus complexe. Comment le consommateur peut-il savoir s’il achète une bonne spiruline ou non ? Comment savoir si la spiruline choisie est de bonne qualité ?

ORIGINE DE LA SPIRULINE La spiruline est une cyanobactérie ou micro-algue bleue. L’apparition a permis, par ce processus de photosynthèse, de transformer l’atmosphère irrespirable en un environnement viable pour les organismes utilisant de l’oxygène. C’est ce qui a été à l’origine de l’apparition des êtres vivants aérobies (qui utilisent l’oxygène pour vivre) Aujourd’hui, 90% de l’oxygène terrestre provient des algues. Lorsque 3 conditions sont réunies concernant l’eau de culture

  1. chaudes

  2. alcalines

  3. très riches en sels minéraux

Alors il est possible de retrouver des traces de spiruline à l’état naturel. Nous la retrouvons dans tous les continents hormis l’Antarctique où l’ensemble des conditions de développement n’est pas rempli. La consommation de spiruline se faisait déjà au XVeme siècle au Mexique, où les Aztèques en prenaient pendant le règne de l’empereur Montezuma (1467-1520). Ce dernier, friand de poisson, missionnait ses athlètes coursiers pour courir de grandes distances afin de pouvoir lui servir du poisson frais ! Et ses coureurs pouvaient physiquement se le permettre grâce à… la spiruline séchée, consommée avec des céréales !

QU’EST-CE QU’UNE SPIRULINE BIO ? La micro-algue spiruline est extrêmement riche nutritivement, tout autant que la spiruline Bio. Le label Bio sert à garantir au consommateur que la spiruline respecte l’ensemble des normes du cahier de charges bio QCS, en d’autres termes, le respect des normes biologiques, des conditions de cultures, la traçabilité etc. afin que la spiruline ait une meilleure qualité nutritive. LA CULTURE DE LA SPIRULINE BIO Une spiruline bio sera cultivée dans une ferme qui bénéficie de conditions optimales. C’est le cas en Equateur, au pied de la cordillère des Andes où les conditions climatiques naturelles sont propices au développement de la spiruline. En effet, l’air et l’eau y sont purs, provenant de la fonte des neiges du volcan Cayambe. La qualité de l’ensoleillement et la température idéale présente dans cette partie du globe, permettent de ne pas engendrer de dépenses énergétiques supplémentaires liées au maintien de conditions de culture optimales de la spiruline. LES PROCÉDÉS INNOVANTS DE CULTURE ET D’EXTRACTION Une spiruline bio est une cyanobactérie qui bénéficie de procédés innovants afin de garantir la qualité exceptionnelle de la micro-algue. Lors de sa culture, des procédés innovants sont mis en place, comme notamment le procédé « Shetlik type », qui consiste à cultiver la spiruline en faisant circuler le milieu de culture sur une faible pente, ce qui offre une meilleure homogénéité de la biomasse et qui maximise la photosynthèse. Pour la séparation de la spiruline de son milieu de culture, la méthode à privilégier serait la filtration puis la concentration sous vide avant séchage. Pour l’étape de séchage, il est primordial qu’elle soit faite à basse température afin de préserver l’intégrité de la membrane cellulaire de la spiruline et de restituer de manière intacte ses différents principes actifs.

POURQUOI ACHETER DE LA SPIRULINE BIO ? Nous avons compris donc qu’une spiruline Bio est de meilleure qualité qu’une spiruline sans label. La culture de la spiruline peut être réalisée dans des milieux contrôlés, mais attention car elle est parfois cultivées dans des milieux à ciel ouvert dans des zones polluées. Aux côtés des cultures de spiruline, peuvent ainsi être présentes des formes de pollutions et d’autres types de cyanobactéries avec des toxines dangereuses pour l’organisme. Parmi elles, il y a notamment les microcystines qui exercent des effets toxiques sur le foie. Choisir une spir