MÉNOPAUSE ET SOLUTIONS NATURELLES






La ménopause est une période particulière dans la vie d’une femme. Les effets indésirables des variations hormonales font redouter cette période. Des traitements médicamenteux peuvent être proposés mais des solutions naturelles pour soulager la ménopause existent. Nouvelle hygiène de vie, acupuncture, phytothérapie ou encore complémentation alimentaire (lithotamne, maca…) pourront vous aider dans cette période intense.


QU’EST-CE QUE LA MÉNOPAUSE ?

La ménopause est une période longue qui peut durer 3 à 10 ans, résultat des modifications hormonales touchant la femme entre 40 et 50 ans. C’est un processus naturel qui signe la fin de la période fertile et qui se traduit par l’arrêt des menstruations. En France, chaque année 430 000 femmes sont ménopausées pour, au total, 11,5 millions de femmes. Cet arrêt des menstruations fait suite à la diminution de la production des hormones sexuelles par les ovaires (œstrogène et progestérone). Avant la ménopause ces hormones sont responsables du cycle menstruel, qui, chaque mois libère un ovule qui sera fécondé ou non.


LA MÉNOPAUSE : 3 PHASES DISTINCTES

L’état de ménopause s’installe progressivement chez la femme. On distingue 3 phases, pouvant s’étaler sur une dizaine d’années.

LA PRÉ MÉNOPAUSE, AUX ENVIRONS DE 45 ANS 2 à 4 ans avant la ménopause, les règles deviennent irrégulières, les cycles se raccourcissent ; c’est la pré ménopause. Selon l’INSERM elle survient en moyenne à 47,5 ans et peux apporter son lot d’effets secondaires. Les 1ères bouffées de chaleur peuvent apparaitre ainsi qu’un changement d’humeur avant les règles. Ces modifications entrainent chez 10 à 15% des femmes des signes de dépression.



LA MÉNOPAUSE, AUX ENVIRONS DE 50 ANS La ménopause apparait entre 50 et 52 ans. Nous reviendrons plus en détail, dans la suite de cet article, sur les symptômes présents lors de cette période qui dure environ 1 an. La ménopause est dite tardive si elle intervient après 55 ans et à contrario précoce si elle apparait avant 40 ans. Une ménopause précoce peut être héréditaire ou induite par l’environnement toxique tel que le tabac. Elle peut également faire suite à divers évènements tels :

  • Un choc émotionnel

  • Un moindre stock de follicules ovariens à la naissance

  • Une opération d’ablation des ovaires

  • Un traitement (chimiothérapie, radiothérapie)

LA POST MÉNOPAUSE, AUX ENVIRONS DE 55 ANS Un an après les dernières règles, la ménopause est considérée comme achevée. Une nouvelle condition hormonale est alors installée.


MÉNOPAUSE : DES SYMPTÔMES VARIÉS

C’est généralement avant l’arrêt des règles que les symptômes principaux apparaissent. Ils sont dus aux changements hormonaux qui s’opèrent mais également au vieillissement normal de l’organisme. Ils sont généralement fluctuants en fonction des mois. On considère que 20 à 30% des symptômes sont vécus comme modérés à graves par les femmes. Parmi elles, la qualité de vie serait altérée pour 20 à 25% des femmes.

LES SYMPTÔMES GÉNÉRAUX

  • Bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleur touchent 40 à 70% des femmes lors de la ménopause. Elles durent entre 6 mois et 5 ans en moyenne et se traduisent par une chaleur intense et d’apparition rapide au niveau du cou, du décolleté et du visage. Elles peuvent être accompagnées d’une sudation importante et de rougeurs et être particulièrement handicapantes pour certaines femmes. Les bouffées de chaleur sont liées à la chute hormonale. Ces dernières jouant un rôle important dans la régulation de la température de l’organisme. Les bouffées de chaleur, si elles surviennent la nuit, peuvent induire des réveils inopinés responsable également d’une fatigue importante.


  • Ostéoporose

L’ostéoporose se manifeste chez ¼ des femmes, augmentant le risque de fractures (principalement poignet, col du fémur) et de tassement vertébral. Un apport en calcium par une alimentation adaptée ou par la prise de complément comme le lithotamne sera bénéfique. Cette pathologie est liée à la diminution des taux d’œstrogène. Cette hormone est responsable du remodelage osseux. En effet, elle limite les pertes et optimise la fabrication d’os nouveau. La diminution des œstrogènes entraine l’accélération de la perte osseuse.

  • Prise de poids au niveau abdominal

Manifestation fréquente lors de la péri ménopause et de la postménopause, la prise de poids est généralement localisée au niveau du ventre. Cette prise de poids est d’environ +0,8kg par an chez les femmes entre 42 et 50 ans (jusqu’à 1,5 kg pour certaines femmes). Les oestrogènes régulent le poids. Une diminution de cette hormone induit une baisse des performances métabolique responsable de la prise de masse grasse.

  • Autres impacts

L’hydratation de l’organisme est altérée. On observe une sécheresse vaginale ainsi que l’assèchement de la peau, des cheveux et des ongles. Cette sécheresse accrue est due à la diminution des œstrogène qui induit l’altération de la production de collagène et d’élastine, 2 molécules structurelles. Certaines femmes sont plus sujettes aux cystites (aigues ou à répétition), ainsi qu’aux fuites urinaires. Les problèmes cardiovasculaires peuvent également être accentués et favoriser l’athérosclérose.

UNE QUALITÉ DE VIE IMPACTÉE Les symptômes physiques de la ménopause impactent la qualité de vie. Le sommeil est de moins bonne qualité avec des réveils précoce ou des insomnies induisant une fatigue importante. Les insomnies sont propices aux ressassements et favorisent l’anxiété. L’humeur peut être maussade, l’irritabilité plus importante et la libido réduite suite aux modifications hormonales. La prise de racine de maca aurait un effet positif en tant que soutient moral.

DES SOLUTIONS NATURELLES D’AIDE À LA PRISE EN CHARGE Il existe une demande forte de la part des patientes et des soignants afin de proposer une solution naturelle d’aide à la prise en charge des symptômes. En effet, la cause physiologique, de la ménopause ne pouvant être traitée, seuls les symptômes peuvent être soulagés. Des traitements tels l’hormonothérapie ou les traitements œstrogéniques sont généralement proposés. Le traitement hormonal de la ménopause consiste à remplacer les œstrogènes et la progestérone. Il permet d’améliorer la qualité de vie mais également de diminuer le risque d’ostéoporose.

UN ACCOMPAGNEMENT DIÉTÉTIQUE ET MICRONUTRITIONNEL EST RECOMMANDÉ L’alimentation peut offrir un mieux-être. Plus encore pendant cette période sensible, une alimentation équilibrée, riche en fruits, légumes et fibres est indispensable. Une hydratation optimale et une consommation limitée de sucre sont la clef d’un mieux-être.

En limitant fortement la consommation de caféine, de plats fortement épicés ou d’alcool, les bouffes de chaleurs peuvent s’en trouver réduites. Les produits à base de graine de soja, riche en phyto œstrogène peuvent également contribuer au soulagement de ces troubles.

En effet, les isoflavones apportés par les produits à base de soja sont semblables aux œstrogènes du corps. Ils peuvent donc soulager les symptômes liés à la ménopause en réduisant les bouffées de chaleur ainsi que les sueurs nocturnes. Selon l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) la consommation d’isoflavones est sans danger pour la femme lors de la ménopause.

Afin de limiter le risque d’ostéoporose, l’apport calcique doit être optimisé. Sur conseil de son médecin, il peut être nécessaire de complémenter son apport alimentaire. Une partie des besoins étant déjà couvert par l’alimentation.

En effet, le calcium est présent dans les produits laitiers mais également, on le sait moins, dans les végétaux. Généralement, plus un fromage est dur, plus il sera riche en calcium. Les légumes verts type chou, épinards, cresson en sont également riches. A titre de comparaison, le chou vert cru en apporte 96mg/100g alors que le lait entier en apporte 105mg/100g.

Un apport adéquat en vitamine D est également nécessaire afin d’assurer l’assimilation du calcium. Cette vitamine est dite « vitamine du soleil » car générée grâce aux rayons UV. En été, une exposition modérée au soleil est suffisante. En hiver, une complémentation alimentaire peut être envisagée.

Soigner son assiette et profiter du soleil son des clefs pour mieux vivre sa ménopause. Afin d’optimiser encore plus les effets positifs, des traitements naturels peuvent également être mis en place.

L’APPORT DES THÉRAPIES NATURELLES LORS DE LA MÉNOPAUSE Il existe des traitements dits « non hormonaux » de la ménopause, à base de plantes ou d’huiles essentielles à adapter et choisir en fonction de la problématique principale à traiter. La prise de menthe poivrée, de cyprès ou d’immortelle pourra avoir un impact sur les bouffées de chaleur, alors que l’anis vert et la sauge sclarée limiterons les troubles de la ménopause en général. L’acupuncture peut également permettre de soulager les symptômes.

LES ALGUES POUR AIDER À LA MÉNOPAUSE


  • Le lithotamne et la ménopause

Les compléments alimentaires de lithotamne sont constitués du squelette calcaire de l’algue. Cette algue pousse naturellement dans les fonds marins océaniques. Certains compléments proposent un lithotamne enrichi en vitamine D afin d’optimiser l’apport de calcium, présent naturellement sous forme de carbonates. Le lithotamne a fait l’objet d’études mettant en avant une moindre perte osseuse lors d’un effort physique chez la femme ménopausée.


  • La racine de maca et la ménopause


La maca est une racine originaire du Pérou utilisée de manière empirique en Amérique du Sud. Il semblerait que la maca (Lepidium meyenii) réduirait l’anxiété, la dépression et les mesures de dysfonction sexuelles chez la femme ménopausée.

  • l’AFA klamath

Retrouvez toutes les informations nécessaires en rapport avec la ménopause sur l’article, MÉNOPAUSE : L’AFA KLAMATH UN COUP DE POUCE NATUREL La ménopause est une période importante dans la vie de la femme qui signe la fin de la période fertile. Ce moment peut être sources de problèmes physiques et psychiques. Des solutions naturelles existent pour atténuer ces désagréments.

Source: ALGORIGIN






31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout